Portrait de notre PDG par France 3

Par Valérie Luxey, p

Elle n’a que 39 ans et fait déjà référence dans son domaine de recherche : l’impact des plastiques sur les organismes marins. Anne-Leïla Meistertzheim, docteur en en biologie marine au Laboratoire d’océanographie microbienne (LOMIC) de Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), a décidé de s’embarquer à bord de la goélette de la fondation scientifique Tara pour aller plus loin dans ses découvertes.


Etudier l’impact des plastiques sur la biodiversité marine


Pour cette “Mission Microplastiques”, l’équipage de scientifiques ont placé dans l’eau de 10 fleuves d’Europe des nasses en mer, à la sortie de l’estuaire, ainsi qu’en amont et en aval d’une ville importante à forte population, contenant 5 types de plastiques d’origine connue et des moules. Le groupe est parti un mois avant le départ du bateau pour les positionner. Il s’agit maintenant de les récupérer. Anne-Leïla Meistertzheim coordonne cette partie de la mission :
 

Je serai sur le bateau, pour la récupération des nasses et l’échantillonnage de l’eau. Il s’agit de pouvoir suivre l’évolution de la biodiversité qui se coller aux plastiques, pour pouvoir identifier ces organismes végétaux ou animaux. Les moules, elles, serve