Projet MIC/MAC

18 Avril 2019 – Plastic@Sea apporte son expertise dans le projet microplastique / macroplastique (MIC-MAC). Le navire océanographique Marion Dufresne tenait à son bord les membres de Plastic@Sea pour évaluer la quantité de déchets plastiques sur les îles Eparses. Les conclusions  ici.

Un mois d’expédition a été nécessaire pour faire le tour des îles Eparses (Europa, Juan De Nova, Glorieuses, Trumlin) autour de Madagascar. Les résultats sont édifiants : sur 100 mètres de plage, plusieurs milliers de macrodéchets (bouchons de bouteilles, sandales, briquets,…) et de microplastiques qui se confondent avec le sable blanc de ces îles où l’activité humaine est restreinte à quelques dizaines de résidents. Les eaux de l’Océan Indien sont très polluées par les déchets plastiques, impactant les récifs coralliens et les nombreux oiseaux qui vivent sur ces îles. Des échantillons très précieux pour Plastic@Sea qui évaluera la biodégradabilité et la toxicité des microplastiques très vieillis échoués sur ces îles isolées, en collaboration avec le CEDRE et le laboratoire IMRCP de Toulouse.

Où vont les plastiques

Plastic@Sea participe à plusieurs expéditions scientifiques qui permettent de quantifier et d’identifier les plastiques retrouvés en mer. Des partenariats académiques nous permettent de proposer des modèles prédictifs de distribution des déchets plastiques en mer et sur les plages. Nous participons actuellement à des campagnes de prospection dans le monde entier (mer Méditerranée, mer Baltique, mer du Nord, Océan Atlantique, Océan Pacifique, Océan Indien) pour identifier les sources de pollution et prédire leur devenir en mer.

Dégradabilité

Plusieurs études ont montré les limites des normes en vigueur (ISO 18830, ISO 19679, ASTM D7991, ASTM D7473, ASTM D6691) qui ne tiennent pas compte de la particularité du milieu marin.
Nous proposons des outils innovant issus d’une recherche pluridisciplinaire (chimie, physique, biologie) pour évaluer la biodégradabilité des plastiques en milieu marin (dépôt d’une enveloppe SOLEAU).
Au sein de l’Observatoire Océanologique de Banyuls, nous bénéficions d’une infrastructure d’exception qui nous permet de mener nos études en conditions contrôlées dans le milieu naturel.

Toxicité

Nous utilisons plusieurs modèles biologiques à différents échelons de la chaîne alimentaire pour évaluer la toxicité des plastiques
Nous proposons différents marqueurs physiologiques et moléculaires pour évaluer les effets sur le développement, la croissance, la réponse au stress, la réponse du microbiome associé et la survie des individus.
Nous travaillons avec les fabriquant et les exploitant pour évaluer l’effet des polymères et des additifs (plastifiants, antioxydants, retardateurs de flamme, pigments,…) sur les écosystèmes marins et nous proposons des solutions de remplacement respectueuses de l’environnement.

Actualité

18 Avril 2019 – Plastic@Sea apporte son expertise dans le projet microplastique / macroplastique (MIC-MAC). Le navire océanographique Marion Dufresne tenait à son bord les membres de Plastic@Sea pour évaluer la quantité de déchets plastiques sur les îles Eparses. Les conclusions ici. Un mois d’expédition a été nécessaire pour faire le tour des îles Eparses (Europa, Juan De Nova, Glorieuses, Trumlin) autour de Madagascar. Les résultats sont édifiants : sur 100 mètres de plage, plusieurs milliers de macrodéchets (bouchons de bouteilles, sandales, briquets,…) et de microplastiques qui se confondent avec le sable blanc de ces îles où l’activité humaine est restreinte à quelques dizaines de résidents. Les eaux de l’Océan Indien sont très polluées par les déchets plastiques, impactant les récifs coralliens et les nombreux oiseaux qui vivent sur ces îles. Des échantillons très précieux pour Plastic@Sea qui évaluera la biodégradabilité et la toxicité des microplastiques très vieillis échoués sur ces îles isolées, en collaboration avec le CEDRE et le laboratoire IMRCP de Toulouse.
15 février 2019 - Fin de la mission AMICi (Accumulation des MIcroplastiques dans les coraux).Parti mercredi 6 février de Nouméa en direction de la baie de Prony, Race for Water a rejoint ce vendredi la capitale de la Nouvelle-Calédonie et Port Moselle, marquant ainsi la fin de la mission AMICi sur les microplastiques et les impacts de la pollution plastique sur les coraux. Les conclusions ici  
Février 2019 - Plastic@Sea en partenariat avec la fondation Race For Water participe à la mission AMICi (Accumulation des MIcroplastiques dans les coraux)Suivez notre parcours ici. LA FONDATION RACE FOR WATER : Une équipe engagée. La nouvelle expédition « Race for Water Odyssée 2017-2021 » démontre l’existence de solutions concrètes pour endiguer la pollution plastique des océans et permet d’accélérer la transition énergétique grâce à son navire ambassadeur, Race for Water, qui navigue exclusivement à propulsion mixte solaire-hydrogène-kite.
Plastic@Sea intègre la French Tech de Perpignan
LA FRENCH TECH, c'est quoi ?"Trois mots qui résument l’ambition de notre communauté French Tech Perpignan, qui rassemble depuis déjà deux ans un groupement de startuppers et autres partenaires économiques conjuguant leurs efforts pour mener des actions en vue de scaler, créer de l’emploi, et faire grandir cette communauté".Appel à projet « Communauté French Tech Perpignan »[en ligne]. Le journal catalan ici.

Qui sommes-nous ?

Plastic@Sea est une société à actions simplifiée (SAS) hébergée par l’incubateur d’entreprises de l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-mer et par le laboratoire d’Océanographie Microbienne (LOMIC).

 

Jeune entreprise innovante, elle bénéficie des dernières avancées de la recherche pour l’innovation dans le secteur du développement durable.

La société a été fondée par un tandem d’experts scientifiques, les Drs. Jean-François Ghiglione (Ecotoxicologie microbien, DR CNRS) et Anne-Leila Meistertzheim (Toxicologue, Présidente) ayant une expertise reconnue internationalement dans le devenir et les effets des plastiques dans les écosystèmes marins. Ces chercheurs ont mené plusieurs actions avec le Ministère de la transition écologique et solidaire. 
Les créateurs de Plastic@Sea coordonnent plusieurs projets sur l'étude de la colonisation, la biodégradabilité et la toxicité des plastiques en mer (ANR-OXOMAR, EC2CO-PLASTICMICRO, Ministère-MICROBEADS, Ministère-BIOTIGES), mais aussi différentes actions avec des fondations et ONGs (TARA Expéditions, Odyssée Race For Water, Expédition 7ème continent).
Leurs actions visent également à la diffusion des connaissances vers le grand public.